Forum RPG basé sur le système du célèbre manga Naruto. Le monde des ninja n'attend plus que vous!
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les matins de Neji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hyuuga Neji
Chunin de Konoha
Chunin de Konoha
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 28/04/2010

Fiche Ninja
Niveau: 4
Experience:
36/250  (36/250)
Armes:

MessageSujet: Les matins de Neji   Mer 2 Juin - 0:09

C’’était un matin d’été comme les autres. Le soleil laissait paraître ses premiers rayons, qui perçaient le ciel ténébreux de la nuit sans nuage. Petit à petit, on vit éclairé, les visages de pierre des plus grands ninjas du village de Konoha, ceux qui ont lutté, afin de laisser au peuple la paix, et la joie de vivre. Le bâtiment rouge pourpre où résidait l’actuel Hokage, et son éclat, illuminait le village encore plongé dans la pénombre. On vit sortirent les premiers commerçants, qui, contrairement à leurs habitudes installaient leurs commerce très tôt le matin, car c’était la période de festivité, du à l’examen de sélection des chuunin, ce qui annonçait, l’arrivé de touristes, d’amis ou de membres de la famille des combattants. On vit gambader de jeunes enfants, qui, cartable sur l dos, se dirigeaient, pou les un, vers l’école, ou pour d’autre vers l’académie des ninja. Neji es regardaient passer avec un sourire au lèvres, ne pouvant s’empêcher de penser à sa propre attitude, lorsqu’il était à leur place : il sortait toujours de bonne heures lui aussi, heureux d’aller apprendre l’art du ninja, dans le but de protéger l’héritage légué par ses maîtres à penser. Le jeune Hyuuga, se tenait sur le toit d’une maison, cheveux au vent, attendait le réveil des autres membres de son clan, mais aussi de la famille qui l’avait recueilli, car ils avaient pour habitude, de prendre le petit déjeuner ensemble, comme tous les matin, mais Neji préférait se lever plus tôt, car il aimait assister au beau levé de soleil, qui resplendissait le ciel, le remplissant de paix et de sérénité. Il était en pleine contemplation, lorsqu’il entendit une voix dans son dos :

« Neji ! Viens, on va manger ! »

C’était son cousin, qui sans doute envoyer par sa mère pour ramener le jeune homme. Neji sauta du toit, et se mit, en marche, pour sa demeure respective. Il arrivèrent, après avoir parcouru une dizaine de mètres, dans une humble demeure, où une agréable odeur se fit sentir. Neji, et son cousin entrèrent, hôtèrent leurs sendales, et s’avancèrent vers la salle à manger, où se trouvaient son oncle et sa tante.

« Ah ! Neji te voilà ! Il faudrait que tu perde cette habitude de toujours partir la matin sans pévenir, sa te prend depuis deux semaines, et à chaque fois, je m’inquiète…et si il t’arrivai quelque chose ? »

« Arrête un peut Rinesa, c’est un grand garçon, il fait ce qu’il veut, du moment que sa reste légal au yeux de la loi. »

Sa tante, la sœur de sa défunte mère, et son mari, lui faisait la même scène depuis deux semaines, ce qui amusait beaucoup Neji. Au moins, il ne pouvait pas se plaindre d’un manque d’ambiance dans cette maison. Le moins enjoué par la situation était son cousin, qui chaque matin, subissait les foudre de sa mère, qui l’envoyait le chercher, tandis que lui n’avait pas beaucoup dormi, ce qui valu à Neji, cette remarque :

«Sérieux, Neji, j’en peux plus de me lever à six heures du mat’ pour venir te chercher, de plus je me fait gueuler dessus et on me traite de paresseux…pense un peu à moi, t’as de la chance, je suis gentil, mais la il y a des limites, la prochaine fois, je risque de t’attacher, et de te sceller dans ta chambre et sa, chaque matin ! »

Neji savait qu’il pouvait le faire, car étant membre de l’ANBU, il ne fallait pas l prendre à la légère, même si cette phrase avait été dite avec un grand sens de l’humour. Ils se mirent à table et rirent un bon petit déjeuner. Neji, une fois fini, alla se brosser les dents, et partit pour s’entraîner, comme à son habitude.

« Je reviendrai dans l’après-midi ! »

« eh Neji ! pas récupérer pour moi mon Katana que j’ai laissé chez l’armurier s’il te plait ! »

« je verrai, mais faut vraiment pas être doué pour casser un Katana en asseyant de couper un abre… »

« Espèce de petit… »

Et Neji avait filé, avant que son cousin ne le rattrape, car il n’aimait pas qu’on lui rappel ces mésaventures pittoresques. Neji se trouvait maintenant en route vers la ville, où maintenant, allait ce concentrer, ses activités en tant que ninja.
Revenir en haut Aller en bas
 

Les matins de Neji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Fight :: RPG :: Konoha :: Habitat-