Forum RPG basé sur le système du célèbre manga Naruto. Le monde des ninja n'attend plus que vous!
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Herozayo Nyuniko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Herozayo Nyuniko
Aspirant Ninja
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 07/07/2010

MessageSujet: Herozayo Nyuniko   Ven 9 Juil - 5:29

Le Personnage :

Nom : Nyuniko
Prénom : Herozayo
Age : 17 ans
Sexe : Masculin
Organisation : Hebi
Nindo : Vivre pour la vengeance, telle est ma voie…
Spécialités : Tonfas et tout ce qui tourne autour du Ninja, notamment les techniques puissantes et destructrices. Il est également doué pour quelques techniques interdites et a la capacité d’invoquer des animaux assez inédits dans le monde des ninjas comme le peuple des hérissons…

Caractère :
Herozayo est un jeune homme au caractère assez spécial. En effet, il est plutôt solitaire mais aime toutefois aider ses proches, non pas par gentillesse mais juste pour montrer qu’il est le meilleur et qu’il est le seul à pouvoir leur venir en aide… Il est très sûr de lui, parfois même trop… L’un de ses plus grands défauts est sa soif de combat ainsi que la violence dont il peut faire preuve lorsqu’il est un peu trop motivé. Pour lui, la Justice reste et restera sa vengeance, il n’est pas du genre à suivre la Loi, il préfère la contredire par la force… Est-ce une qualité ou un défaut ? On ne peut pas vraiment le dire car tout le monde n’a pas subi une enfance aussi chaotique et difficile que lui… Ce passé l’a forgé tant bien que mal…
Herozayo est un déserteur prêt à rejoindre Hebi pour assouvir sa vengeance, je pense qu’on peut dire qu’il possède un grand tempérament et un courage hors-norme. Au final, seul Hibari, son canari peut le faire sourire ou bien l’émouvoir… Il est vrai qu’Herozayo ferait n’importe quoi pour cet animal. Peut-être qu’il lui rappelle un peu son « frère » défunt et comble le vide que sa mort a provoqué… Quel drôle de personnage…
Enfin bon, ce n’est pas tout, Herozayo aime beaucoup les choses classes comme ses armes favorites : les Tonfas, ou même son magnifique costume même s’il préfère garder sa veste sur ses épaules laissant les manches virevoltaient dans les airs. Il n’y a pas à dire, c’est vraiment un frimeur de première classe mais il peut largement se le permettre au vu de ses capacités incroyables...
L’un de ses autres passe-temps favoris est de rester seul (avec Hibari bien sûr) allongé sur le sol à regarder les nuages… Peut-être est-ce la chose qu’il trouve la plus incroyable dans ce bas-monde : les nuages qui se déplacent comme s’ils étaient les plus libres du monde… Il doit bien sûr penser à son enfance passée, enfermé dans une salle d’entrainement 24h/24, à ce manque incontestable de liberté…
De plus, Herozayo est très intelligent et possède une capacité analytique hors du commun. En effet, il peut d’un simple coup d’œil évaluer la puissance de telle ou telle personne et déjà deviner s’il peut ou non arriver à la battre…
Au final, on peut dire que son passé tourmenté et difficile lui a forgé un caractère de fer accompagné de capacités et de puissance inimaginable. C’est peut-être la seule bonne chose qu’il lui a été donné… On ne pourra jamais savoir comment il aurait été s’il avait évolué comme n’importe quel ninja de Konoha tels Shikamaru Naara ou autre. Peut-être aurait-il été beaucoup moins fort mais beaucoup plus insouciant et aimable…

Physique :
Herozayo est plutôt grand pour son âge… Il ne parait pas très large mais reste tout de même très musclé et ses aptitudes physiques sont incontestablement au dessus du niveau d’un Juunin… Il possède des yeux sombres et menaçants. En effet, d’un simple regarde, il fait très vite comprendre qu’il n’est pas là pour rire mais bien pour tuer… Ses cheveux sont eux aussi très sombres, lisses et noirs… Il n’est presque jamais coiffé et préfère laisser ses cheveux ébouriffés de façon libre. Ses traits de visage sont plutôt fins mais font ressortir la dureté de ses os et de ses muscles comme sa mâchoire.
Sa tenue est spéciale : il porte une chemise blanche accompagné d’une veste noire accrochée à sa cape qui prouve qu’il appartient à Hebi ; en bas, il porte un pantalon noir accroché qu’il fait tenir grâce à une ceinture de luxe, et possède des chaussures modernes qui s’apparentent plus à des chaussures de riches commerçants, tout aussi noires que le reste… Il porte également au niveau de chacune de ses chevilles une Tonfa… Il peut ainsi très vite dégainer ses armes en cas de pépin. Au final, on peut dire qu’il porte une sorte de costume quelque peu personnalisé. Enfin, il est toujours accompagné de son animal Hibari qui reste le plus souvent sur l’une de ses épaules. Cet oisillon est tout jaune et porte également une tout petite cape montrant qu’il appartient lui aussi à Hebi.
Sa posture se résume à celle d’un être sûr de lui et qui laisse échapper une aura si obscure et impressionnante qu’elle en ferait fuir plus d’un… En effet, il se tient généralement assez droit mais fait en sorte de se le jouer coûte que coûte. Finalement, il ressemble un peu à un mafieux très sûr de lui et qui se croit plus puissant que tout le monde…

Histoire :
I- Préface
Herozayo Nyuniko… ce nom a une histoire… une longue et sanglante histoire…
Mon histoire se déroule à l’époque dans la quelle le village de Konoha commençait à prendre forme, à celle du règne des deux premiers Hokage : les très célèbres Shodaime et Midaime. A cette époque, les lois n’étaient pas encore tout à fait établies et quelques faits « draconiens » existaient encore, notamment dans l’éducation de certaines recrues… En effet, dans une classe dite « supérieure » qui n’existe heureusement plus aujourd’hui, on trouvait seulement cinq élèves encadrés personnellement par des membres des forces spéciales. Cette classe était tenue secrète de presque tous hormis des Hokage et du Conseil. Pourquoi ? Parce qu’il s’y passait des choses tellement violentes que ce soit psychologiquement ou physiquement, que la réputation du village aurait pu en prendre un sacré coup…

Moi, Herozayo était dans cette fameuse classe… depuis quand ? Je ne sais pas, j’ai l’impression d’y avoir toujours appartenu, je ne me souviens de rien… La seule chose que l’on m’ait racontée est que je suis né dans un village étranger, peut-être Kiri ou bien Suna, personne ne le sait exactement. Je n’ai même pas de nom. Ma vie ne se résume qu’au ninjustu, taijustu, genjustu et tout ce qui concerne le monde des ninjas, y compris certaines techniques interdites. Il m’était impossible de sortir de la salle d’entrainement qui nous était dédiée, à mes quatre compagnons et moi. Cette salle avait était construite dans un coin quelque peu reculé de Konoha que très peu de personnes fréquentaient, elle avait été spécialement conçue pour que notre chakra ne soit plus perceptible à l’extérieur. Nous étions en fait des prisonniers qui, d’après tous nos instructeurs, devions vivre dans l’anonymat le plus complet pour « devenir des héros » dans un futur plus ou moins proche… Foutaises ! Nous n’étions là que pour servir de sujets d’expérimentation, tels des rats de laboratoire… Malheureusement, dans mon « enclos », nous n’étions que deux à penser cela : mon rival Kikuhi Nyuniko et moi… Tous les autres croyaient vraiment devenir des héros voire même des Hokage… Leurs pensées aussi naïves soit-elles me dégoutaient et me dégoutent toujours autant quand j’y repense ! J’admirais vraiment Kikuhi, c’était mon rival et je progressai très vite grâce à lui, même s’il avait l’air de me détester, je sais qu’au fond de lui, il me considérait un peu comme son petit frère mais pour nous, les sentiments étaient inadmissibles et donc ne devaient pas être montrés, quels qu’ils soient. En contrepartie, nous étions tous dotés d’une puissance inimaginable : à 13 ans à peine, nous étions au niveau de certains Juunin… peut-être même plus… Après tout, nous passions tout de même plus de 15 heures par jours à nous entraîner, à combattre des membres de la force spéciale qui y allaient sans aucune retenue, et ce depuis l’âge de 5 ans… 5 ans !! Avant cet âge, nous apprenions à lire, à écrire, et commencions déjà à étudier les bases mêmes du ninja jusqu’à complètement maitriser de nombreuses techniques que ce soit du ninjutsu, genjutsu et même taijutsu. Comme je le disais, les forces spéciales ne pratiquaient aucune retenue et combattaient pour tuer. Cela rendait les combats en permanence très sanglant et ne croyez surtout pas qu’il y avait de gentilles infirmières ou autre, non ! Nous devions nous soigner nous-mêmes ! Nous étions traités comme des bêtes, des bêtes sans cœur ! Ah oui, d’ailleurs, je ne vous ai pas encore dit que lorsque nous avons commencé, nous n’étions pas cinq mais bien vingt… Maintenant que je vous ai en partie expliqué ma situation, je vais vous raconter comment ma vie à pris un tournant quelque peu surprenant.

- Chapitre 1 : Le début de ma véritable vie
Depuis mes 13 ans, deux années passèrent… et… nous n’étions plus que deux dans notre classe spéciale : Kikuhi et moi. Le troisième Hokage fut nommé après ce terrible incident concernant le démon renard à neuf queues Kyubi qui avait été, parait-il enfermé dans le corps d’un nouveau-né… Nous avions réussi toutes les épreuves, combattu avec brio tous nos adversaires et avions ainsi atteint l’âge de 15 ans. Nous n’étions même pas tristes d’avoir perdu les autres, on ne ressentait plus rien. Nous étions des machines de guerre que seul notre « lien de fraternité » puissant et imperceptible liait. Peu à peu, les adversaires que l’on nous donnait étaient de plus en plus faibles ou du moins, je devrai dire que notre puissance dépassait nettement celle de n’importe qui. Alors, un soir, durant notre pause, nous faisions semblant de dormir grâce à un genjutsu assez puissant et discutions de ce que nous allions faire à présent… :

« Kukuhi : Alors Herozayo, t’en as pas marre toi de cette vie minable ?
Herozayo : Et bien disons que j’aimerai enfin voir l’extérieur, découvrir le monde et affronter des adversaires encore plus puissants… et toi, mon cher partenaire ?

Kukuhi : « Mon cher partenaire », arrête, tu sais bien que nous ne devons pas dévoiler le moindre sentiment, l’amitié ne fait pas exception… »

Je sentais néanmoins le mensonge ou du moins le sentiment de culpabilité que laissait ressortir mon partenaire que je considérais comme un ami. Il n’était vraiment pas doué pour ça…

« Kukuhi : Moi aussi, j’aimerai beaucoup voir et découvrir le monde extérieur, je me sens coincé entre quatre murs qui ne cessent de se rapprocher…

Herozayo : Je vois… Et bien partons ! Nous sommes bien meilleurs qu’eux, nous n’aurons aucune difficulté…


Kukuhi : Il y a quelques temps, tu disais être dégouté de la naïveté de nos compagnons, laisse-moi te dire que le seul naïf aujourd’hui, c’est toi ! Tu crois vraiment qu’ils nous laisseront partir ? Je suis sûr que même ces bouffons de Hokage n’hésiteraient pas à intervenir. Ces sales chiens qui ont accepté de laisser des personnes, des élèves crever les uns après les autres pour devenir des « héros » ou plutôt des armes dans l’intérêt de leur village…

Herozayo : Hum… tu n’as pas tort sur ce coup-là… Mais nous devons nous battre malgré tout ! Et puis je pense qu---


Kukuhi : Tu oublies également que si jamais nous parvenons à quitter Konoha, nous serons considérés comme déserteurs et serons recherchés par les plus grands ninjas des cinq grands pays…

Herozayo : Hum…. Oui c’est vrai…. Mais préfères-tu rester ici le restant de tes jours pour faire plaisir à ces chiens de Konoha ou bien partir à la découverte de l’inconnu et défier des adversaires encore plus puissants et apprendre de nouvelles choses ? … héhé. »

Malgré moi, j’étais devenu une machine de guerre, j’adorai le combat plus que tout et je devenais très violent lorsque l’adversaire était assez puissant pour me tenir tête. Je n’étais plus moi-même, la violence envahissait mon cœur... et je ne m’en rendais même pas compte.

« Kukuhi : Et bien et bien, tu es déterminé… Soit, allons-y dès demain soir.

Herozayo : Je te reconnais bien là Kukuhi, tu as soif de combats un peu plus intéressants n’est-ce pas ?

Kukuhi : La ferme Herozayo.

Herozayo : Oh ça va, te vexe pas haha…

Kukuhi : … »

Sur ce discours plutôt déterminé, nous allions nous coucher calmement…

Le lendemain, nous pratiquions l’entrainement comme d’habitude… ou presque…

Le soir venu, nous mettions enfin notre pseudo-plan à exécution… Nous avons d’abord utilisé un genjutsu de rang S qui faisait croire que nous dormions tranquillement dans notre salle, puis nous sommes partis, non pas par la porte qui devait être piégée la nuit mais par le toit que nous avons préalablement détérioré lors de notre entrainement du jour, laissant une petite ouverture quasi imperceptible…

C’était la première fois que nous sortions d’ici, nous avions une vue mémorable sur les étoiles, c’est la plus belle chose que j’ai vu dans toute ma vie et que je n’oublierai jamais.

Alors, Kukuhi me demanda quelque chose d’assez étrange :

« Dis Herozayo, il me semble que tu n’as pas de nom comme on en sait très peu sur tes origines… alors je me demandai si tu ne voulais pas prendre le mien ? Comme ça, on sera toujours lié, quoiqu’il arrive et où que l’on soit…

-Ton nom ?... Et bien ce serait un honneur de le porter mon cher partenaire ou devrais-je dire mon cher « frère » à présent.

-Soit, dorénavant, tu t’appelleras Herozayo Kyuniko. Nous sommes maintenant frères. »


Aussi étrange qu’il soit, c’était la première fois que nous ressentions vraiment quelque chose de puissant : le bonheur.

Tout fonctionnait selon notre plan jusqu’à…. Ce qu’un homme apparaisse juste en face de nous. Sa silhouette rendait la Lune ombre. Nous ne connaissions pas cet homme, il portait une simple tunique noire avec des formes bizarres dessinées dessus. Il avait une épée plus imposante que lui derrière le dos… Le type était grand et bien carré… Cet homme approcha rapidement, je le perdis de vue une seconde, pas une de plus…. Je me retournai alors vers Kukuhi et j’assistais à un spectacle des plus incroyables : la monstrueuse épée traversait le corps de mon partenaire qui agonisait lentement mais sûrement… Bon sang, qui était cet homme ?!! Aussitôt, je me précipitai sur lui et, aussi surprenant qu’il soit, je tombai tel une feuille morte en pleine automne… Je sentais la mort arriver… L’homme s’approcha de moi et dit d’un air à la fois moqueur et ennuyé :

« ??? : Quelle mission futile… Tu es plutôt résistant gamin mais tu ne vaux absolument rien face à moi… C’est assez décevant... Enfin bon, c’est toujours mieux que la bête que je viens de tuer il y a quelques secondes, je vais te laisser ta chance, j’espère que l’on se reverra plus tard héhé… »

Cet homme commençait alors à marcher vers je ne sais où et je criai :

« Herozayo : Mais qui es-tu bon sang ?!!!

??? : Je ne devrai pas te le dire mais bon, je ne suis même pas sûr que tu survives, autant te le dire : mon nom est Kisame, membre d’Akatsuki. A plus jeunot… du moins si tu arrives à survires. »

Puis il disparut aussi mystérieusement qu’il était apparu.

Je contemplais, impuissant, le cadavre de la personne que je respectais le plus au monde… Je repensais alors à ma vie, à tout ce que j’ai enduré depuis ma naissance et commençais à détester Konoha, et surtout ses dirigeants… Et ce Kisame venu sous ordre de l’organisation Akatsuki dont j’avais vaguement entendu parler pendant un cours… Je voulais déjà le tuer… Je me jurai alors de rendre justice à mon seul ami et frère en forçant la dissolution d’Akatsuki par n’importe quels moyens, et de mettre un terme aux agissements éducatifs et expérimentals de Konoha plein de cruauté qui nous a laissé– à tous – subir d’atroces souffrances … Je m’opposerai à ce village coûte que coûte, j’irai même jusqu’à le détruire complètement s’il le faut…
J’utilisai alors difficilement vu mon état quelques techniques de soins et je partais le plus loin possible sans penser à rien… Ce que je voyais à l’extérieur ne m’intéressait même plus… Le fait d’être dehors ne me procurait finalement aucun plaisir…
D’après le paysage, je devais être maintenant dans les alentours de Suna. J’avais trouvé une grotte assez profonde et peu voyante dans laquelle je fis une découverte étrange… Au centre de la grotte, il y avait deux sortes de battes en métal qui étaient en fait des Tonfas… Je les essayais, j’analysais le fonctionnement et je m’entrainais encore et encore… Je trouvai également une tenue quelque peu moderne qui ressemblait beaucoup à un costume que seuls les nobles ou très riches marchands portaient et bizarrement j’adorai ! Et, encore plus surprenant, je découvris un petit oiseau tout jaune qui palliait encore et encore. Je l’appelai Hibari et depuis, nous sommes devenus inséparables. J’en profitais pour approfondir mes techniques de ninja en repensant chaque jour à cette fameuse nuit durant laquelle j’ai perdu mon…frère… J’inventai même une nouvelle technique d’invocation qui se basait sur les hérissons… En 2 ans, on peut dire que je suis devenu assez étrange, j’étais froid, pas très bavard, frimeur, toujours de mauvaise humeur, prêt à me battre n’importe quand et surtout, j’avais perdu toute envie de découvrir le monde, je ne pensais qu’à la vengeance… J’étais le véritable et puissant Herozayo Nyuniko qui allait mettre un terme à Konoha et à Akatsuki !

Chapitre 2 – Rencontre avec mon futur

A 17 ans, beau gosse et toujours sûr de moi, je décidai de sortir de ma grotte et d’aller dans le village de Suna pour voir un peu à quel point j’étais recherché en tant que déserteur… J’avais laissé Hibari, je ne voulais pas qu’il soit blessé … ou pire… Je l’aimais tellement ce petit oisillon… Alors que j’étais à quelques centaines de mètres de la ville, j’apercevais quelqu’un qui me ressemblait un peu… Il portait une tunique blanche avec au dessus une sorte de cape plus sombre… Je me souvins immédiatement de ce Kisame qui portait le même genre d’accoutrement hormis les nuages et je devins fou de rage. Le sable virevoltait autour de moi et une immense quantité de chakra se libérait de mon corps… D’un pas très rapide, je me dirigeai vers celui-ci qui m’avait également repéré… Ses yeux se posèrent sur les miens et surprise ! C’était du Sharingan, technique spécifique du clan Uchiwa anciennement exterminé… Je me sentis un léger instant paralysé mais après ces dures années d’entrainement, j’étais capable de surmonter presque n’importe quoi alors j’attaquai de mes Tonfas rigides. J’étais sûr de l’avoir touché, il tomba par terre et du sang sortit de sa bouche. Mais malheureusement, ce n’était qu’une stupide illusion. En effet, ce corps disparut d’un seul coup, je me retournai et je le voyais comme si de rien était entrain d’attendre que je finisse mon coup. Son air était semblable au mien, ses yeux faisaient ressortir la haine et le désir de vengeance… Je pense que je pouvais le battre même difficilement avec son Sharingan mais je compris alors que nous avions sûrement les mêmes ambitions…

« ??? : … Tu as l’air puissant jeune déserteur, serais-tu Heroyazo Kyuniko ?

Heroyazo : … Et toi ? Es-tu un Uchiwa ?

??? : … Je vois… En effet, je suis Sasuke Uchiwa… Je ne m’attendais pas à trouver un adversaire si puissant sur mon chemin… Qui plus est un adversaire dont le chakra parait aussi obscur que le mien… Serais-tu toi aussi animé par une quête de vengeance ?

Herozayo : …

Sasuke : Je vois… Je ne sais pas quel est ton but mais j’aimerai que tu rejoignes mon groupe, pour l’instant collaborateur avec… Akatsuki seulement par intérêts communs… Je compte bien les exterminer plus tard… Mon groupe se nomme Hebi et ne compte pour l’instant que moi…

Herozayo : … Sasuke Uchiwa…. Sasuke Uchiwa… J’ai déjà entendu ce nom quelque part… serais-tu l’un des derniers survivants de ce clan maudit, le mec qui a quitté Konoha pour obtenir la puissance d’un des ninjas les plus détestés de Konoha dont je ne me souviens plus du nom… ?

Sasuke : En effet, son nom était Orochimaru… je dis bien « était » car je l’ai tué de mes propres mains, il ne m’était plus d’aucune utilités… A présent, je compte assouvir mon objectif :tuer Itachi Uchiwa, mon frère qui a exterminé mon clan dont mes défunts parents… Et je compte bien m’occuper de Konoha plus tard pour l’avoir laissé faire une chose pareille…

Herozayo : Laisse-moi deviner, cet Itachi fait parti d’Akatsuki et tu n’es pas encore assez fort pour le battre… Humpf, serais-tu faible Sasuke Uchiwa ?

Sasuke (un peu énervé par ces propos) : La ferme… Qui était victime d’une illusion il y a quelques instants ?… Bien… Acceptes-tu de rejoindre mon groupe Herozayo Nyuniko ?

Herozayo : Peuh, tu crois vraiment que ça m’aurait empêché de te battre à plate couture ?… »

Je réfléchissai quelques secondes et je me dis que c’était peut-être ce que j’avais de mieux à faire… Nous avions des buts assez communs et étaient animés par la soif de vengeance et de combats…

« Herozayo : Très bien, j’accepte mais à une seule condition… Je ne veux pas être considéré comme l’un de tes sous-fifres, je veux être libre de mes mouvements et ne pas être obligé d’obéir à tes ordres. J’agirai comme bon me semble et ferai tout pour que nos buts soient atteints… Ça te convient ?

Sasuke : Pas d’objections. Bienvenue à Hebi, tu peux rester avec moi si tu en as envie mais pour l’instant, il faut que j’aille trouver de nouvelles recrues dont un ninja médecin…

Herozayo : Non, je vais tracer mon propre chemin, on se reverra bientôt Uchiwa… »

Sur ces dernières paroles, le jeune homme me balança une cape semblable à la sienne que je ne m’aimais pas particulièrement mais qui allait bien avec mon costume… Puis il disparut… Pouvais-je vraiment lui faire confiance ?... Peu importe...

Et à partir de cet instant, Herozayo Kyuniko était un membre à part entière d’Hebi dont le chef était le respectable -et faible- Sasuke Uchiwa qui voulait se venger de son frère appartenant à Akatsuki et ensuite s’en prendre au village de Konoha… C’était parfait… ! J’allai de ce pas cherché Hibari pour enfin commencer à m’amuser un peu avec cette nouvelle insigne et mon nouveau statut qui n’était plus déserteur mais bel et bien membre d’une organisation clandestine : Hebi. Mon compagnon me regardait et piaillait doucement avec un air envieux… Je compris immédiatement ce qu’il voulait et me dépêchai de le lui donner… En effet, je découpé un peu de cette cape et m’empressai de lui accrocher tant bien que mal au niveau du coup… Lui aussi était devenu un membre de Hebi… La vraie quête pouvait à présent commencer … !




Le Joueur

- Surnom: Top secret =P
- Age : 16 ans
- Sexe : Masculin
- Comment avez vous connu le forum : Un pote m'en a parlé
- Fréquences : 7 / 7jours pas 24/24 mais juste le soir quoi
- Retrouve-t-on cette présentation ailleurs : Normalement non


PS : je vais essayer d'écrire un peu plus sur le physique s'il faut ^^ mais j'aimerai déjà avoir votre avis x)
Revenir en haut Aller en bas
Sasuke Uchiwa
Admin / Chef de l'Hebi
Admin / Chef de l'Hebi
avatar

Messages : 187
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 21/07/2009

Fiche Ninja
Niveau: 0
Experience:
0/50  (0/50)
Armes:

MessageSujet: Re: Herozayo Nyuniko   Ven 9 Juil - 7:13

Bienvenue sur NF,

habituellement, je suis strict pour le recrutement d'Hebi, mais ton histoire m'interesse. La facon d'ecriture est bien fait. "Un pote m'en a parlé", je supose que c'est Hibari puisque tu l'as mis dans ton histoire ^^ (A moins que ca soit une coincidence). Bref, je t'envois le test Rp, tu me le renvois par mp et le staff juggera. Bonne chance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://narutofight.forumgratuit.org
Herozayo Nyuniko
Aspirant Ninja
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 07/07/2010

MessageSujet: Re: Herozayo Nyuniko   Ven 9 Juil - 8:58

Salut et merci ^^
Alors pour le pote en question, ce n'est pas lui, c'est Soul Kazuyo qui m'en a parlé. A vrai dire, je n'avais même pas vu qu'il y avait un Hibari avant de poster ma présentation xD. Donc oui, c'est plutôt une coïncidence =)
Je vais essayer de t'envoyer le test ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Herozayo Nyuniko   

Revenir en haut Aller en bas
 

Herozayo Nyuniko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Fight :: Forum :: Fiche de Présentations :: Votre Présentation :: Devenir Membre d'une Organisation-